Ce qu’il faut savoir avant de bricoler vos circuits électriques

Il arrive que nous ayons nous-mêmes à réaliser quelques bricolages de notre circuit électrique. Un nouvel appareil, la volonté de réaliser quelques changements de place… associés à la volonté de ne pas faire appel à un professionnel et nous voilà devenu électricien pour l’occasion. Bien entendu, certaines tâches dans ce domaine sont à la portée de tous à condition de connaitre les règles de base pour ne pas s’électrocuter et ne pas créer un court-circuit. Cependant, il est important de connaitre quelques points essentiels.

La Norme NF C 15-100

C’est la norme actuellement en vigueur en France. Elle a notamment reçu 7 amendements, dont la dernière en juin 2015. Il peut être nécessaire de parcourir les quelques lignes importantes concernant les normes établies si vous voulez réaliser des changements importants pour votre foyer. Les normes électriques ont plusieurs objectifs, dont la protection des installations électriques, la protection des personnes habitant la maison, la prévention aux risques d’incendie d’origine électriques, mais aussi le confort d’utilisation de l’électricité.

Le tableau électrique

Le tableau électrique possède plusieurs rôles : un rôle de distribution, il permet de dispatcher le courant électrique dans la maison, mais aussi un rôle de protection : il permet de couper le circuit de manière générale ou de manière séparée en cas de souci ou en cas de travaux, en un lieu unique et facilement accessible. Le disjoncteur général du tableau électrique est relié à une prise de terre. Chaque circuit au départ du tableau électrique doit être pourvu de disjoncteur différentiel et de fusibles coupe-circuits.

Il se peut en effet que vous ayez à créer un nouveau circuit pour un appareil en particulier par exemple. Normalement, votre tableau électrique devrait avoir une réserve qui prévoit l’installation d’un nouveau circuit.

Le cas particulier des salles de bain

L’eau et le courant électrique n’ont jamais fait bon ménage. C’est ainsi que plusieurs points doivent être respectés si vous voulez étendre un circuit électrique dans votre salle de bain. À l’intérieur de votre baignoire ou au niveau de votre douche, la présence de tout appareil électrique ou de prises est formellement interdite. La zone au-dessus jusqu’à 2,25m du sol ne doit pas non plus recevoir ni de prise, ni d’interrupteur, ni d’éclairage, ni d’appareil électrique, autre que le chauffe-eau. Et même que si ce dernier est installé dans cette zone, il doit être protégé contre les projections d’eau. Dans la zone des 60cm autour de votre baignoire ou de votre douche, et 3m au-dessus du niveau du sol, seuls les appareils de classe 2 peuvent y être installés. Ces appareils possèdent une double isolation, n’ont pas de parties métalliques visibles et sont protégés contre les projections d’eau. En général, il s’agit d’équipements d’éclairages et de chauffages. Plus loin que les 60cm, vous pouvez désormais d’autres appareils de classe 1, avec la mention NF.

Il ne faut pas non plus oublier que la salle de bain doit contenir une liaison « équipotentielle », c’est-à-dire une installation qui relie entre eux les différents éléments conducteurs et masses métalliques accessibles dans la pièce à la prise de terre. Cette liaison est effectuée grâce à un fil jaune et vert.

Connaitre les fils électriques

Enfin, il faut savoir définir les fonctions de chaque fil, rien qu’en regardant leur couleur et leur épaisseur. Vous pouvez largement en profiter, mais vous devez aussi vous y conformer.

Le fil vert et jaune est relié à la terre. Le fil bleu est le « neutre », le fil rouge ou marron est la « phase » et le fil « orange » est uniquement utilisé par le dispositif va-et-vient de votre interrupteur.

Le diamètre du fil électrique d’alimentation doit aussi respecter les normes établies. Le fil dédié à l’éclairage doit avoir une dimension de 1,5 mm2, les prises standards de 2,5 mm2 et les prises triphasées et les gros appareils électroménagers comme le four et les plaques de cuisson de 6 mm2.

L’extension d’un réseau électrique doit se faire avec soin. Les fils doivent toujours être, soit encastrés, soit protégés par des caches. Il ne faut surtout pas se contenter de cacher les fils sous un tapis voire sous des meubles. Les fils doivent aussi être protégés par des gaines ICTA.

Vos dernières recherches sur Ce qu’il faut savoir avant de bricoler vos circuits électriques : entreprise electricité Coubron, electricité installation, installation prise de courant 91830, installation électricité, les installations électriques Etrechy 91580, electricien courant faible, appareils électriques Montmorency 95, electricien de batiment, tarif artisan electricien Villeneuve-La-Garenne , devis electricite batiment, raccordement électrique 77181, cfa electricité paris, électricité bâtiment Acheres 78260, installation électrique industrielle, entreprise electrique Lagny-Sur-Marne 77, la sécurité dans le btp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *